vendredi 19 octobre 2018

Les musiques inédites des Mondes engloutis

La série animée Les Mondes engloutis (1985-1987), créée par Nina WOLMARK, est accompagnée par une partition musicale composée et dirigée par Vladimir COSMA. Cette bande originale, l'une des grandes forces de la série, est une combinaison de musiques d'origines diverses.

Elle comprend, d'abord, trois chansons :
  • Les Mondes engloutis,
  • la Danse des pirates,
  • le Flashbic.
Ces chansons sont utilisées pour les génériques ainsi que pour certains intermèdes musicaux. Il existe, pour chacune, un certain nombre de déclinaisons, où le nombre de couplets peut varier, ainsi de des déclinaisons instrumentales. Certaines versions restent inédites.

Elle comprend, ensuite, une partition symphonique originale, écrite et enregistrée pour la série. Cette musique comprend 8 morceaux :
  • Le Shagma
  • La Cité d'Arkadia
  • La loi des Mogokhs
  • Les Messagers du Shagma
  • Prisonniers du temps perdu
  • Les sept arcs-en-ciel
  • Le Nemkor d'Arkana
  • Le Nemkor d'Arkana (2e version, inédite)
Cette deuxième version du « Nemkor d'Arkana », plus courte, avec une fin différente, est celle qui est, le plus souvent, utilisée dans la série. Tous les autres morceaux, fort heureusement, ont été inclus sur le 33 tours de la bande originale, puis repris en CD.

« La Cité d'Arkadia » a, en outre, donné lieu à deux variations qui en sont des mixages différents : une version avec la flûte traversière jouant le thème en solo, et une faisant uniquement entendre les arpèges au piano électrique. Ces deux variations sont inédites.


Pour compléter et élargir la palette sonore de la série, Vladimir Cosma a permis au réalisateur Michel GAUTHIER de piocher dans sa banque musicale personnelle, donc dans ses œuvres antérieures (musiques de films, de téléfilms, disques d'illustration sonore). Certaines de ces musiques ont, par la suite, été incluses sur les disques de la BO des Mondes engloutis mais il ne s'agit pas, à strictement parler, de musiques originales. Sur le 33 tours de la bande originale des Mondes engloutis, la piste « Dans le désert de Barkar » appartient à cette catégorie (elle a été écrite et enregistrée dix ans plus tôt pour la série Michel Strogoff).

Lorsque la réalisation de la deuxième saison des Mondes engloutis a été mise en chantier, la production a passé commande d'une partition originale supplémentaire. Celle-ci n'a pas été enregistrée par un orchestre symphonique, mais arrangée pour piano et synthétiseurs. Elle n'a pas donné entière satisfaction au réalisateur et un grand nombre de morceaux n'ont jamais été utilisés dans le dessin animé. À ce jour, la totalité de cette bande est totalement inédite. Elle contient, pour beaucoup de morceaux, plusieurs versions qui se distinguent par d'infimes différences dans les arrangements ou le mixage.

Ces nouvelles musiques utilisées dans la série sont au nombre de 5 (avec, parfois, deux mixages différents pour chacun) :
  • Les adieux
  • Éternel retour [2 versions]
  • L'oracle [2 versions, mais version 2 pas utilisée dans la série]
  • Affreux pirates [2 versions]
  • Rues désertes [2 versions, mais version 2 pas utilisée]
« Rues désertes », qui n'est utilisé qu'une seule fois dans toute la série, est en réalité une piste contenant, isolées, les percussions du second mixage de « L'oracle » (non utilisé dans la série).

Un morceau supplémentaire existe (enregistré isolément) ; il s'agit d'une variation rock sur le thème des pirates :
  • Le rock pirate

Ce n'est pas tout ! Il est arrivé, ponctuellement, qu'une musique supplémentaire soit enregistrée, sur le vif, pour répondre aux besoins d'un épisode spécifique. Ainsi, pour l'épisode Gog et Magog, Vladimir Cosma a fait enregistrer une série de 8 pistes instrumentales pour claviers évoquant des chœurs, pour accompagner les chants de la porte de Gog et Magog, ainsi qu'un son strident pour évoquer le sifflement du diapason (ce même son a ensuite servi, dans d'autres épisodes, à illustrer les scènes où l'Orichalque se met à briller). Les 7 premières pistes sont en réalité des mixages partiels de la 8e, dont certaines voix sont coupées de façon à produire un total de 8 morceaux. Tous n'ont pas été utilisés.

Dans sa version complète, cette musique n'est pas inédite en CD : elle a été réutilisée dans le film Cache-Cash (1994) et se trouve incluse dans sa bande originale. C'est, pourtant, une musique originale des Mondes engloutis. Vous pouvez l'écouter ici :


Pour d'autres épisodes, des plages musicales courtes ont été enregistrées :
  • plusieurs solos de guimbarde (pour l'épisode L'Homme-tambour, notamment)
  • quelques solos de violon (pour Oncle Albert), sans doute interprétés par Vladimir Cosma lui-même,
  • des arpèges de guitare pour la ballade de Chanteplume (épisodes La Cour des miracles, Cyrano de Borbotrak, Casino pirate).

Actuellement, seules les 3 chansons (dans leur principales déclinaisons), les 7 principales pistes symphoniques ainsi que le « Rock pirate » constituent la bande originale du dessin animé telle qu'elle est proposée sur CD et en version dématérialisée. Cela laisse un grand nombre d'inédits, dont quelques merveilles. Une véritable réédition collector de la bande originale des Mondes engloutis serait donc possible. Vladimir Cosma ne semble pas y être opposé, d'ailleurs : il a évoqué le sujet dans une interview.

Pour vous en convaincre, j'ai rassemblé dans un montage vidéo en deux parties la totalité des musiques spécifiquement écrites pour Les Mondes engloutis et absentes de la bande originale du dessin animé.


Pour terminer en beauté cette exploration, je vous propose d'écouter une reprise du thème pour piano et claviers que j'ai appelé « Les adieux»  et qu'on entend, en particulier, dans la belle séquence finale de l'épisode Le secret de l'orichalque. Ce thème a été réinterprété et enregistré par Franck Mannigel... Bravo à lui, et merci.



© Hervé Lesage de La Haye, octobre 2018.

14 commentaires:

  1. Merci pour cet article, toujours précis comme d'habitude.
    Hasard Complet, l'ina a présenté hier lors d'une conférence au marché du film classique de Lyon quelques extraits de la restauration 2 k (ou 4k je ne sais plus) des "Mondes engloutis". La série a été tournée en 35mm et le négatif était enocre en excellente état, donc la restauration a été visiblement facile, si j'en juste sur la vidéo avant / après qu'on nous a montrée. Il n'a pas été précisé pour quel futur usage cette restauration a été faite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas absolument un hasard complet. :-)

      Supprimer
    2. (Ce serait possible de communiquer avec vous par email ?...)

      Supprimer
  2. une belle réussite! quel travail et que de recherches ! l'interprétation au piano par Franck des "adieux" et magnifique, on ne se lasse pas de l'écouter! bravo encore a vous deux ! votre passion a tous les deux, à donner un résultat plus que parfait !

    RépondreSupprimer
  3. bravo mon fils (FRANCK) pour ton travail fait toujours avec passion et ravi que tu puisses partager ce plaisir avec d'autres personnes , je sais le temps que tu as pris pour cette interprétation , j'espère que tes auditeurs , comme moi , apprécierons , continuez et tous mes remerciements particulièrement à Mr Hervé de La Haye pour sa collaboration .

    RépondreSupprimer
  4. super Hervé !
    comme d'habitude ... tout dans le détail excellent !juste un petit truc, pour la version de "Gog et Magog" et avant Cache-Cash (1994), V.Cosma a utilisé quelques pistes pour le film "Mort un Dimanche de pluie" (1987) .Mais tu as raison concernant le morceaux dans son intégralité avec les 8 pistes... qu'il apparaît uniquement dans Cache-Cash.

    Franck ;-)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On trouve les mêmes sons dans Mort un dimanche de pluie, mais est-ce que ce sont les mêmes pistes, les mêmes prises ? Dans mon souvenir, pas sûr. Ou alors, avec des sons rajoutés. (Il faudrait étudier ça dans le détail...!)

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. merci pour cet article ! c'est toujours un plaisir de découvir des inédits sinon raretés pas réunies sur les oeuvres officiellement commercialisées!
    dites-moi, vous qui êtes dans le métier et avez bcp de cordes, auriez-vous une idée de pourquoi la bande originale française du dessins animés [ L'école des champions ] n'est jamais sortie en CD ? C'est une composition originale faite/produite par AB qui diffère totalement de l'oeuvre japonaise/italienne. Je ne connais même pas le compositeur et pourtant c'est une belle oeuvre avec un thème déclinée de 100 façons dans les épisodes, une oeuvre que je mettrais bien côte à côte de Rahan/Les mondes engloutis de notre cher Vladimir!
    à presque 40ans, je ne connais que 2 oeuvres TV dont les soundtrack ne sont jamais sortie en CD ni vinyl : l'école des champions et Tonerre Mécanique.
    Si vous avez des réponses ou petits papiers, n'hésitez pas à les partager....
    bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pourrais vous citer des dizaines de séries animées dont la BO n'est jamais sortie en CD, hélas...

      Pour L'école des champions, je ne suis pas sûr d'avoir compris si vous parlez des musiques françaises ou des musiques japonaises.

      Supprimer
  7. bonjour et merci d'avoir répondu.
    je parle des musiques françaises (background soundtrack). c'est une composition française qui n'est pas l'oeuvre japonaise originale entendue dans la VO.
    Michael.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjoir !

    Je me demandais quels étaient les claviers utilisé dans la compos originale, et donc quels sons dans la nape rythmique?
    DX7 j'imagine !?🤷‍♂️

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, oui effectivement la majorité des sons proviennent du DX7 l'harmonica, les napes et clavier elec
    .
    Franck.

    RépondreSupprimer