jeudi 13 juin 2013

La musique d'Ulysse revient, enfin

L'événement

Ulysse 31, peut-être l'une des séries de dessins animés les plus riches et les plus excitantes de tous les temps, a marqué plusieurs générations de spectateurs par ses qualités de mise en scène, par son scénario qui mêle habilement l'Odyssée d'Homère, les mythes de l'antiquité grecque et les univers de la science-fiction, et par un enveloppement sonore où la musique s'impose, ample, inventive, surprenante — déployant une partition qui tranche nettement sur la production de l'époque. Des pages d'un rock assumé, avec solos de guitare électrique, côtoient des pièces orchestrales, quelques envolées disco prudemment dosées et surtout, d'envoûtantes plages psychédéliques, déjà d'un autre temps en 1981, mais qui ont tout leur sens dans ce récit dont l'ambition est de relier les siècles.

Deux inconnus, Denny Crockett et Ike Egan, qui n'ont jamais fait de dessin animé avant et n'en feront plus ensuite, signent cette musique. Haïm Saban et Shuki Levy, compagnons de route de Jean Chalopin et futurs auteurs-compositeurs attitrés de toutes les productions de la société DIC (Inspecteur Gadget, Jayce et les conquérants de la lumière, Les Entrechats, MASK...) signent les génériques et écrivent dans l'ombre quelques musiques additionnelles qui viennent parfaire l'ensemble.

Mais le monde de la bande originale de dessin animé pour la télévision donne rarement la chance à la musique de vivre en dehors du petit écran. Hormis 8 minutes d'extraits (de Saban et Levy uniquement) perdus dans un album de chansons, en 1982, la musique d'Ulysse 31 s'est tue pendant trois décennies. Il y a eu, entre temps, quelques rendez-vous manqués, que nous évoquerons. Et puis le disque tant attendu est venu. C'est fait. Justice est enfin rendue à cette bande si originale car depuis début juin 2013, il est possible d'acheter, par correspondance uniquement (je veux dire, sur Internet, et plus précisément, ici) le disque suivant.


Ulysses 31, original soundtrack, musique composée et arrangée par Denny Crockett et Ike Egan, Expert Music LLC, 2013. Réf. EMC 17

Ses 19 pistes rassemblent pas loin d'une heure de musique, dont certaines pages inédites jamais entendues dans le dessin animé, ainsi qu'une chanson de générique qui n'a pas été retenue. Le voyage est tout simplement extraordinaire... Uniquement consacré à la partition Crockett-Egan, le disque souligne la différence de style radicale qui la sépare des musiques de Saban-Levy, très en-deçà. On en vient à se demander si Crockett et Egan n'est pas un pseudonyme qui couvrirait l'improbable collaboration de quelques musiciens-stars désoeuvrés, qui venant du hard-rock, qui du rock psychédélique, qui du jazz, pour enregistrer discrètement ces pages qui mêlent la légèreté et l'épique, la mélodie et l'atonal, la variété et l'expérimental. Seul bémol : l'enchaînement des pistes 9, 10 et 11, présentant toutes les trois un montage de pièces calmes, sentimentales ou guillerettes, avec de belles et de jolies choses isolément mais qui, sur une durée de quinze minutes, sont un peu le tunnel de ce CD. Mais il suffit d'écouter les pistes dans le désordre pour y remédier.

Publié par Expert Music LLC, un label américain, ce disque est né de la patience et de l'obstination d'un Belge, Laurent Dobbelaere, dont on peut lire une interview ici signée Olivier Putschkar. On y apprend, entre autres, les raisons de cette parution si tardive. Sur son site consacré à Ulysse 31, Olivier Putschkar propose également une critique du CD et soulève trois remarques négatives que je veux commenter.

  • Le montage. — La bande qui a été utilisée pour produire le CD n'est pas le master studio, mais une bande déjà mixée au début des années quatre-vingt pour un projet avorté d'album 33 tours. Comme c'était l'usage à l'époque, plusieurs morceaux de la bande originale étaient mis bout à bout pour constituer chacune des pistes du disque ; la bande contient donc plusieurs séquences de musique déjà mixées où s'enchaînent presque à chaque fois deux, trois ou quatre morceaux. Pour ma part, je trouve ce travail de montage remarquablement bien pensé et exécuté ; à aucun moment je n'ai eu l'impression que le début ou la fin d'un morceau était sacrifié.
  • Le mastering. — Il faut rendre à César ce qui est à César : cette bande de seconde ou troisième génération qui a permis la fabrication du CD n'est pas exempte de défauts, notamment de bruit de fond. Le niveau sonore du CD, élevé, suggère qu'un compresseur a été utilisé de manière sans doute exagérée à un stade ou un autre de la préparation (moment où la bande a été enregistrée ? numérisation de la bande ? mastering du CD ?). Mais rendons également à Zeus ce qui est à Zeus : jamais, ni sur CD, ni dans la série elle-même, on n'avait entendu cette musique dans d'aussi bonnes conditions sonores.
  • Le contenu du disque [modifié le 14/06]. — Non, toute la musique d'Ulysse 31 n'est pas présente, et quelques manques sont cruels, à commencer par la pièce héroïque entendue dans le premier épisode quand Ulysse affronte et vainc le cyclope, pourtant l'une des plus belles de toutes. Concernant cette pièce, la critique d'Olivier Putschkar semble suggérer qu'elle a été omise parce qu'il s'agit du réarrangement d'une pièce préexistante (« The Battle in the Snow », de MECO) dont Denny Crockett et Ike Egan ne sont sans doute pas les auteurs, et dont ils ne pouvaient donc pas céder les droits. C'est aussi ce que l'on peut imaginer en lisant le site de David Colin, qui a participé à la préparation du CD ; mais David Colin m'a confirmé que ce morceau est tout simplement absent de la bande. Personnellement, cette absence est mon principal regret et peut-être même le seul.

    Alors ? Alors les choses sont simples. En matière de bande originale, je connais la force avec laquelle l'amateur peut ressentir le désir d'exhaustivité ; je sais aussi que le disque, pour mille et unes raisons, n'y répond presque jamais. Ici, il n'y répond pas, c'est ainsi. Mais le voyage dure une heure, ce qui est généreux, et riche en découvertes. Nous avons donc ici, publié de manière presque confidentielle, sous une jaquette à l'esthétique discutable, un disque que je tiens pour le plus important dans le domaine de la musique de dessin animé depuis dix ans. Dont acte.

    Qui sont Crockett et Egan ? Qui sont Laurent Dobbelaere et David Colin, les artisans de cette parution inespérée ? J'y reviendrai dans un prochain billet. Entre temps, je vous propose de creuser un peu plus la discographie d'Ulysse 31 et de comparer le CD paru cette année avec ceux qui l'ont précédé, quitte à jouer les fossoyeurs à l'occasion.

    2001 : musiques perdues dans l'espace

    « Lorsque nous avons choisi d'éditer en CD les musiques d'Ulysse 31, nous savions que les masters originaux étaient perdus. » C'est sur cette affirmation (dont l'avenir a montré ce qu'il fallait en penser) que commence le mot de l'éditeur Loga-Rythme, au début du livret de ce CD, et c'est sur ce principe qu'a été construit le disque le plus frustrant de la discographie : faute de tout autre matériel, l'éditeur a utilisé la bande-son de la série pour reconstituer, fragment par fragment, l'essentiel de la bande originale. Travail revendiqué comme « titanesque », mais travail inutile et aucunement satisfaisant pour l'auditeur. Ironie suprême : parmi les 35 musiques reconstituées figurent 5 pistes qui ont connu une parution en vinyle en 1982 et qu'il aurait suffi de reprendre sur ce support.

    Le résultat, pénible à écouter car de très faible qualité sonore, miné par la présence de bruitages et par certaines erreurs ou imprécisions dans le montage, a été pendant exactement douze ans la seule référence existante pour qui voulait écouter la musique d'Ulysse 31. C'est peut-être le disque le plus vendu de tout le catalogue Loga-Rythme, qui comptait pourtant des réalisations beaucoup plus professionnelles.

    Il appartient aujourd'hui à un passé révolu.

    Ulysse 31, collection « Animé classique », Loga-Rythme, 2001. Réf. : LR-677011

    2012 : nouveau naufrage

    En 2012 paraissait un disque médiocre, pour ne pas dire honteux, à l'image de la collection « Télé 80 » dans laquelle il s'inscrit et qui ne mérite pas qu'on s'y attarde. Ce disque mélange divers morceaux et chansons tirés des deux albums consacrés à Ulysse 31 qui sont parus en vinyle en 1981 et 1982, mal numérisés, mal reproduits, ainsi que plusieurs pistes directement copiées (volées ?) depuis le CD de Loga-Rythme.

    Cela étant indiqué, ce disque est aussi le seul CD à proposer les six extraits de la bande originale d'Ulysse 31 (pour une durée de 8'10 environ) à avoir jamais paru sur vinyle en France. Cinq font partie des pièces « reconstituées » par Loga-Rythme, déjà mentionnées ci-dessus. Ces morceaux, composés par Haïm Saban et Shuki Levy, comportent deux perles (« La Sirène » et « Changement de temps ») et des pages plus dispensables. « La gloire finale » n'a pas été utilisé dans la série ; quant à « Pot-pourri », il n'apparaît qu'une seule et unique fois dans la bande-son, au moment où Ulysse et les siens, à la fin du dernier épisode, amorcent leur retour sur Terre.

    Le CD reproduit désagréablement les craquements du vinyle. Personne ne semble être parvenu à mettre au jour les enregistrements sur bande, si tant est qu'ils aient été conservés.

    Ulysse 31, collection « Télé 80 », XIII Bis Records, 2012. Réf. : 0022641031

    2001-2013 : écoute comparée

    Trois CD contenant des musiques d'Ulysse 31 se sont donc succédés. Mais une partie des contenus se recoupent : le CD de Loga-Rythme (2001) propose une reconstitution des musiques de Crockett et Egan, récemment parues chez Expert Music dans leur enregistrement d'origine, mais aussi de quelques musiques de Saban et Levy, dont les versions jadis parues en vinyle ont été reprises en 2012 dans la collection « Télé 80 ». Je vous propose donc, pour y voir plus clair, une écoute analytique des deux principaux CD (celui de 2001 et celui de 2013) pour mettre au jour les morceaux communs et les inédits. Pour commencer, prenant pise à piste le disque de Loga-Rythme, je vais indiquer si une meilleure source CD permet d'écouter les morceaux concernés.

    – Les pistes contenant des chansons, qui ne m'intéressent pas ici, apparaissent en grisé.
    – Apparaissent sur fond rouge clair les pistes « inédites », c'est-à-dire reconstituées sur le CD de Loga-Rythme mais absentes des CD parus de façon postérieure.
    – Enfin, pour vous permettre de vous faire une idée des différences de qualité sonore, j'ai inclu dans le tableau quelques extraits à écouter tirés de ces trois CD.

  • Contenu du CD Loga-Rythme — LR-677011
    Correspondance sur la meilleure source CD disponible


    Ulysses 31 Original Soundtrack (OST)

    Ulysse 31, coll. « Télé 80 » (T80)
    1.Prologue
    2.Ulysse (générique de début - version TV)
    3.L'emprise des dieuxOST4.Eternity's End A
    4.La deuxième archeOST12.Fragment inédit
    + Forewarning A
    5.La planète perdue OST8.Action Theme B
    6.Le centre de recherchesInédit
    7.En route pour Squalopolis !OST4.
    8.
    Eternity's End B
    + Action Theme A (fragment)
    8.MystèreOST16.The Kingdom of Hades A
    9.Heureuse rencontreOST11.Memories of Happiness C
    10.Thème de Nono OST15.Nono A
    11.ÉchappatoireOST12.Forewarning B
    12.Ulysse (générique de début - version 45 tours)
    13.Ulysse rencontre UlysseT8017.Ulysse rencontre Ulysse
    14.L'énigme du SphynxOST13.
    16.
    Cosmic Terror B + Kingdom of Hades B (fragment)
    15.Inquiétude
    + Cosmic Terror A (fragment)
    OST13.Cosmic Terror D
    16.VictoireOST18.A moment of Peace A
    17.Thème des dieuxOST5.The Gods Spell B
    18.L'oracleOST6.Territory of the Gods A
    19.Chronos, maître du temps T8019.Changement de temps
    20.Récits et légendesInédit
    21.Le labyrinthe du MinotaureOST6.Territory of the Gods B
    22.L'épreuve d'HercronOST16.The Kingdom of Hades B
    23.Ulysse 31 (générique de fin - version 45 tours)
    24.Harmonie universelleOST18.A moment of Peace B
    25.La mort de ThoasOST9.Loneliness B
    26.Thème de ZotraOST11.Memories of Happiness A
    27.Mondes étrangersOST3.Clouds of Twilight
    28.Danger imminentOST14.
    13.
    Danger B
    + Cosmic Terror C
    29.La malédiction des dieux OST5.Fragment inédit
    + The Gods Spell A
    + The Gods Spell D
    30.Le réveil des compagnonsOST10.Romantic / Love Theme D
    31.TristesseOST9.
    10.
    Loneliness C + Romantic / Love Theme A
    32.Ulysse revient (2e générique - version 45 tours)
    33.PoursuiteOST1.Opening Theme B
    34.L'attaque des tridentsOST7.Battle Sequence
    35.Le vieux vaisseau Inédit
    36.La cité de CortexT8015.Traffic dans l’espace
    37.Le palais de MinosOST6.Territory of the Gods B
    38.Les SirènesT8018.La Sirène + inédit
    39.Les adieuxOST9.Loneliness D
    40.Retour sur TerreT8013.Pot pourri
    41.Ulysse (karaoke)
    42.Ulysse 31 (karakoke)
    43.Ulysse revient (karaoke)

    On le voit, douze ans après la parution du CD bricolé par Loga-Rythme, l'immense majorité de son programme peut maintenant être trouvé ailleurs, avec une qualité sonore bien supérieure. Seules trois pistes demeurent totalement inédites, « Le centre de recherches », « Récits et légendes » et « Le vieux vaisseau », ce qui représente environ 4 minutes de musique ; à quoi il faut ajouter deux fragments brefs, qu'on entend au début de « La deuxième Arche » et de « La malédiction des dieux ». Ces morceaux sont vraisemblablement absents de la bande conservée par Denny Crockett.

    C'est évidemment le cas des 5 compositions de Haïm Saban et Shuki Levy, mais celles-ci sont disponibles sur le CD de la collection « Télé 80 » (sur fond jaune). La mélodie qui prolonge la piste « La Sirène » (durée : environ 50 secondes) est, très certainement, une autre composition de Saban et Levy, inédite.

    Entre autres bizarreries, on constate maintenant que les pistes 21 et 37 de Loga-Rythme sont en réalité deux passages du même morceau, et que la coda de la piste 7 (« En route pour Squalopolis ») est un fragment tiré d'une autre pièce. Dans beaucoup de cas, la comparaison entre ce CD et la BO parue chez Expert Music montre que les reconstitutions de Loga-Rythme sont souvent très partielles : introduction écourtée, reprises coupées, sections entières manquantes. La correspondance que j'indique entre les deux éditions ne signifie donc pas que les morceaux sont identiques dans leur durée ou dans leur déroulement.

    Détail étrange, sur plusieurs morceaux (c'est flagrant sur le thème de Nono, par exemple), on constate que la vitesse de défilement est plus rapide chez Expert Music que chez Loga-Rythme. Cela suggère qu'au moment où a été mixée la bande qui sert de master au CD de Expert Music, certains morceaux ont été lus à une vitesse trop élevée. Il faudrait pouvoir comparer avec les masters plus anciens (mais très abîmés) conservés par Denny Crockett pour le déterminer avec certitude.

    Pour plus de lisibilité et pour permettre des renvois plus précis, j'ai indiqué le découpage en sections (numérotées de A à E) des pistes qui comportent des morceaux utilisés de façon indépendante dans la bande-son.

    Contenu du CD Expert Music LLC — EMC 17 Correspondance sur le CD de Loga-Rythme
    1.Opening theme
    (Vocal: Denny Crockett)
    A  0:00–1:48
    B  1:49–fin33. Poursuite
    2.Cleared for Take-OffInédit
    3.Clouds of Twilight27. Mondes étrangers
    4.Eternity's EndA  0:00–1:003. L'emprise des dieux
    B  1:00–fin7. En route pour Squalopolis !
    5.The Gods SpellA  0:00–1:18 29. La malédiction des dieux
    B  1:18–2:3817. Thème des dieux
    C  2:38–3:43 Inédit
    D  3:43–fin29. La malédiction des dieux
    6.Territory of the GodsA  0:00–0:5518. L'oracle
    B  0:56–fin21. Le labyrinthe du Minotaure
    37. Le palais de Minos
    7.Battle Sequence34. L'attaque des tridents
    8.Action ThemeA  0:00–1:26 Inédit
    B  1:26–fin 5. La planète perdue
    9.LonelinessA  0:00–1:23Inédit
    B  1:23–3:0425. La mort de Thoas
    C  3:04–3:4231. Tristesse
    D  3:42–4:4639. Les adieux
    E  4:46–finInédit
    10.Romantic / Love ThemeA  0:00–1:3031. Tristesse
    B  1:30–2:38Inédit
    C  2:38–4:52Inédit
    D  4:52–fin30. Le réveil des compagnons
    11.Memories of HappinessA  0:00–1:0426. Thème de Zotra
    B  1:05–2:00Inédit
    C  2:01–fin9. Heureuse rencontre
    12.ForewarningA  0:00–0'454. La deuxième arche
    B  0:46–fin11. Échappatoire
    13.Cosmic TerrorA  0:00–1:18Inédit
    B  1:18–2:0314. L'énigme du Sphynx
    C  2:04–2'5228. Danger imminent
    D  2:52–fin15. Inquiétude
    14.DangerA  0:00–0:38 Inédit
    B  0:38–fin28. Danger imminent
    15.NonoA  0:00–2:30 10. Thème de Nono
    B  2:29–finInédit
    16.The Kingdom of HadesA  0:00–1:328. Mystère
    B  1:32–fin22. L'épreuve d'Hercron
    17.VictoryInédit
    18.A Moment of Peace
    / Dawn of a New Day
    A  0:00–0:2616. Victoire
    B  0:26–1:1024.Harmonie universelle
    C  1:11–2:37Inédit
    D  2:37–finInédit
    19.Legacy of a HeroInédit

    Les inédits sont nombreux, très nombreux (15 morceaux sur 44), ce qui souligne s'il le fallait ce que la tentative désespérée de Loga-Rythme avait d'inachevé. Toutes les pièces inédites ne sont pas utilisées dans la bande sonore de la série, mais cela ne préjuge en rien de leur qualité : elles s'inscrivent dans l'ensemble très cohérent qu'est cette bande originale et qui s'impose comme un classique. Concernant ce disque, le seul détail curieux est la différence de vitesse de défilement que j'ai mentionné plus haut, sur laquelle les explications viendront peut-être.

    Un travail reste encore à faire : l'inventaire complet des musiques que l'on entend dans la série, pour identifier les potentiels inédits, absents de ces trois CD. Il y en a peut-être.

    Très prochainement, je reprendrai la plume pour vous parler des compositeurs de cette bande originale et tenter de répondre à une question plus vaste qu'il n'y paraît : qui a écrit la musique d'Ulysse 31

    © Hervé Lesage de La Haye, 2013.

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire